Publications et études scientifiques

Mediolateral hoof balance in relation to the handedness of apprentice farriers

Équilibre médiolatéral du sabot par rapport à la latéralité des apprentis maréchaux

Auteur(s) : A. Ronchetti, P. Day, R. Weller Source : Vet. Rec. 2011, 168, 48.

Nous nous sommes procurés des chevaux qui avaient été parés et ferrés par des apprentis maréchaux provenaient de la Royal School of Military Engineering de Melton Mowbray (37 chevaux) et de la Household Cavalry de Knightsbridge (54 chevaux). L’angle de la paroi latérale et l’angle de la paroi médiale des sabots des deux membres antérieurs ont été mesurés à l’aide d’un podomètre Ruidoso par le même opérateur. La différence entre les angles de la paroi latérale et de la paroi médiale du sabot a été calculée pour chaque cheval et les résultats ont été comparés entre maréchaux droitiers et gauchers en utilisant le test U de Mann-Whitney (P <0,05). Une différence significative a été observée dans l’équilibre médiolatéral obtenu entre les droitiers et les gauchers pour chaque membre antérieur (P <0,001). Les maréchaux-ferrant droitiers ont créé un déséquilibre sur 47% des membres antérieurs gauches et 46% des des membres antérieurs droits, alors que les maréchaux gauchers ont créé un déséquilibre sur 41% des membres antérieurs  gauches et 71% des membres antérieurs droits. La tendance était pour les maréchaux droitiers de parer en excès la partie médiale (interne) du membre antérieur gauche et la partie latérale (externe) du membre antérieur droit ; l’inverse a été observé pour les maréchaux gauchers.

COMMENTAIRE UPPE : cette étude est de notre point de vue un plaidoyer pour le développement et l’apprentissage d’une méthode de parage qui permette d’éviter ce problème.

Comparison of the trimming procedure of six different farriers by quantitative evaluation of hoof radiographs

Comparaison des procédures de parage de six maréchaux différents par évaluation quantitative de radiographie du sabot

Auteur(s) : Kummer M., Gygax D., Lischer C., Auer J. Source : Vet J. 2009 Mar;179(3):401-6. doi: 10.1016/j.tvjl.2007.10.029. Epub 2008 Mar 7.

Résumé : La préparation du sabot et l’ajustement du fer font partie intégrante de la santé [absence de boiterie] à long terme et de la capacité athlétique des chevaux. Le maréchal-ferrant influence l’équilibre du sabot à la fois par les procédures de parage et de ferrage. Le but de cette étude était d’étudier et de quantifier l’influence du maréchal-ferrant par le parage sur les paramètres du sabot. Quarante chevaux de selle (Warmblood) âgés de 6 à 12 ans et d’une taille de garrot de 162 à 172 cm ont été inclus. Ils étaient divisés en six groupes de six ou sept chevaux chacun, ferrés par l’un des six maréchaux-ferrant différents. Les sabots des chevaux ont été radiographiés deux fois en utilisant une méthode standardisée avant et après le parage. Les mesures ont été prises à partir de radiographies numérisées en utilisant un logiciel. Des différences significatives ont été identifiées entre les maréchaux-ferrant pour presque tous les paramètres sur les vues radiographiques latéromédiales après deux procédures de parage consécutives. En comparant les résultats des deux procédures de parage, des différences significatives pour plusieurs maréchaux ont été trouvées sur les vues latéromédiale et dorsopalmaire. Il existait des différences significatives pour la plupart des paramètres de sabot mesurés entre les six maréchaux et entre les parages consécutifs d’un même maréchal-ferrant. Les résultats soulignent l’influence individuelle du maréchal-ferrant sur la forme et l’équilibre du sabot.

COMMENTAIRE UPPE : De notre point de vue, cette étude plaide pour l’établissement et l’enseignement d’une méthode de parage qui permette de façon reproductible d’obtenir le même équilibre – si possible parfait – du pied du cheval et de son sabot, parage après parage.

Digital cushions in horses comprise coarse connective tissue, myxoid tissue, and cartilage but only little unilocular fat tissue

Le coussinet digital du cheval est constitué de tissus conjonctifs grossiers, de tissus myxoïdes et de cartilage mais ne contient que peu de tissu adipeux uniloculaire

Auteur(s) : Egerbacher M, Helmreich M, Probst A, König H, Böck P. Source : Anat Histol Embryol. 2005 Apr ; 34(2) : 112-6.

Résumé : Le coussinet digital de chevaux ont été étudiés avec une attention particulière pour la vascularisation, les constituants tissulaires et les composants de la matrice. Les coussinets ressemblaient principalement à un réseau de faisceaux de collagène grossiers. Les zones entre les faisceaux étaient remplies avec du tissu conjonctif interstitiel vaguement tissé, du tissu myxoïde et du fibrocartilage. Les masses attendues de lobules graisseux n’étaient pas présentes : seuls des adipocytes solitaires ou de petits groupes d’adipocytes ont été observés. L’apport vasculaire aux coussinets était remarquablement pauvre. La matrice myxoïde mucineuse consistait en grande partie en hyaluronane avec peu de glycosaminoglycanes sulfatés. Les cellules myxoïdes étaient étoilées ou ramifiées et montraient une tendance à stocker les gouttelettes de glycogène et de lipides. Les cellules myxoïdes ont réagi à la vimentine et se sont colorées pour la protéine S-100. De plus, les cellules myxoïdes réagissaient souvent à l’énolase neuronale et la protéine acide fibrillaire gliale. Le tissu myxoïde se transformait continuellement en tissu conjonctif interstitiel faiblement organisé avec des fibroblastes, qui sont restés non réactifs lors de tests pour les marqueurs neuroectodermiques. Le tissu myxoïde n’était pas clairement délimité par rapports aux îlots irréguliers de fibrocartilage ou de cartilage hyalin. Les chondrocytes ne se coloraient pas pour l’énolase spécifique des neurones mais la réactivité pour la protéine S-100 et la protéine acide fibrillaire gliale a été notée dans les régions périphériques du fibrocartilage. Les cellules adipeuses uniloculaires simples ou groupées étaient rarement placées dans les zones myxoïdes. Les cellules graisseuses uniloculaires se sont colorées avec la vimentine, la protéine S-100, et occasionnellement pour la protéine acide fibrillaire gliale, mais pas pour l’énolase spécifique des neurones. La transformation continue du tissu myxoïde en cartilage ainsi que la réactivité correspondante pour les protéines marqueurs neuroectodermiques des cellules myxoïdes et des chondrocytes situés en périphérie suggèrent une relation étroite entre les cellules myxoïdes et les chondrocytes. Les mêmes critères indiquent la relation entre les cellules myxoïdes et les adipocytes. Le tissu conjonctif grossier, le tissu myxoïde, le cartilage fibreux et les cellules graisseuses sont combinés de manière fonctionnelle pour absorber le choc mécanique dans le coussinet digital des chevaux.

COMMENTAIRE UPPE : Le tissu myxoïde ayant été identifié comme un précurseur du fibrocartilage [cf autre étude d’Egerbarcher : « Myxoid Tissue: Its Morphology, Histochemistry, and Relationship with Other Supporting Tissues. »], il est raisonnable d’admettre qu’une stimulation correcte de la fourchette, se répercutant dans le coussinet digital, permet de renforcer en fibrocartilage le coussinet digital et donc de renforcer ce dernier pour un meilleur fonctionnement.